5 items - 06 82 87 11 63 - contact@5-items.fr blog : http://5-items.over-blog.com/

Avant

Un mémoire quelque peu confus

Au départ de ce projet naît un certain nombre de constats d’impuissance pour répondre de manière conséquente aux problématiques de familles touchées par le handicap de leur proche. Constats dont les tenants résident dans le besoin de compétences professionnelles complémentaires au sein des structures associatives concernées, et par la nécessité de réorganiser le réseau associatif en présence pour gagner en capacité d’action.
(Extrait du mémoire de F.M.)

Une phrase trop longue...

Il est très difficile d'évaluer les dommages causés par une crue réelle et les enquêtes qui ont pu être faites après coup, si elles parviennent à une évaluation précise des dommages aux ouvrages publics et éventuellement aux bâtiments particuliers, n'ont jamais été poussées jusqu'à une évaluation complète qui comprendrait, entre autres, les dommages aux mobiliers, pertes de jouissance, manques à gagner, et même le temps perdu par les victimes à mettre leurs biens à l'abri.
(Extrait d'un rapport sur l'eau – La documentation française)

Rendre clair
ce que vous avez à transmettre

Aide à la rédaction

 Après

Un mémoire plus accessible

À l'origine de ce projet, nous constatons notre impuissance à aider les familles face au handicap de leur proche.
Nous relevons deux causes à cette impuissance, au sein des structures associatives concernées. On observe d'abord un déficit de compétences adaptées.
Ensuite, il s'avère nécessaire de réorganiser le réseau associatif existant, pour gagner en capacité d'action.

... que l'on découpera

Il est très difficile d'évaluer les dommages causés par une crue réelle.
En effet, les enquêtes faites après coup s'arrêtent à l'évaluation des dommages aux ouvrages publics et éventuellement aux bâtiments particuliers. En particulier, elles omettent :
– les dommages aux mobiliers ;
– les pertes de jouissance ;
– les manques à gagner ;
– et même le temps perdu par les victimes à mettre leurs biens à l'abri.